Une nouvelle année – à quand la fin de la bêtise humaine

À la veille du réveillon, je n'ai pu m'empêcher de croquer ça...peut-être un sentiment de culpabilité, ou pour le moins la conscience de nous savoir en sécurité, entourés de ceux que l'on aime devant des repas parfois pantagruélique, alors que nombreux étaient dans l'espérance d'une survie, parfois submergés par le chagrin causé par la bêtise humaine....

Une Nouvelle Année

À la veille du réveillon, je n’ai pu m’empêcher de croquer ça…peut-être un sentiment de culpabilité, ou pour le moins la conscience de nous savoir en sécurité, entourés de ceux que l’on aime devant des repas parfois pantagruélique, alors que nombreux étaient dans l’espérance d’une survie, parfois submergés par le chagrin causé par la bêtise humaine….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *